Écrits de Maître Guan: Les Quatre Traités de l’Art de l’esprit PDF

M. Tezuka a souligné que les arbitres formés en droit civil essayaient parfois de clarifier les questions en litige après le premier tour de présentation des documents, alors que cela serait une pratique inhabituelle pour les arbitres formés en common law.


Les quatres traités de « l’Art de l’esprit » sont avec le Laozi et le Zhuangzi les textes fondateurs du taoïsme. Écrits au cours de la période effervescente des Royaumes Combattants, entre le IVe et la fin du IIe siècle avant notre ère, ils mêlent sous forme de strophes versifiées et de prose libre des considérations, conseils et célébrations sur le Tao, la Puissance, l’Essence et le Souffle, ou encore la formation de l’univers et de l’être humain. Ces quatre essais formulent un mode de vie inédit, tourné vers la captation et la concentration des ressources intérieures pour développer un état d’omnipotence permettant au sage, ou au souverain, de régner sur le monde entier sous le Ciel. Ce régime implique un art de se nourrir, de s’exprimer ou de combattre précisé dans des termes qui marqueront toute l’histoire des pratiques de soi en Chine. Cet ensemble d’exercices spirituels, respiratoires et gymniques devait permettre de convertir la force physique en énergie spirituelle. La lecture et la méditation de ces traités mêmes de l’ « Art de l’esprit » devait à l’époque faire partie intégrante de ces exercices destinés à parfaire le soi et pleinement déployer sa nature.

L’institution des usines de Canton fut ainsi créée. Le couvre-chef et la moustache identifient la figure comme un pharaon égyptien; la grande couronne au sommet arrondi, connue sous le nom de couronne blanche, signifiait la domination sur le sud de l’Egypte. Une tendance liée phonétiquement et sémantiquement est.-}