Atlas du Sénégal PDF

Ce sont des problèmes sensibles dans des régions telles que le delta du fleuve Sénégal, Dakar, Mbour et Fatick, etc.


L’Atlas du Sénégal est composé de deux parties distinctes : une analyse de la totalité du continent africain puis un traitement en détails de l’Etat du Sénégal. Une étude régionale finalise cette dernière partie avec une analyse plus détaillée : « Dakar et le littoral », « Le bassin de l’arachide », « La Casamance », « La vallée du Sénégal », « Le Sénégal oriental ». Cet Etat de l’Ouest africain couvre une superficie de 196722 km2 avec une longueur de côtes de 706 km. L’absence de relief important et le développement limité du réseau hydrographique donnent aux facteurs climatiques un rôle prépondérant, surtout sur les paysages végétaux, et sa géographie lui vaut de disposer d’une diversité faunique exceptionnelle. La population connaît actuellement une répartition inégale, le développement des villes a absorbé une grande partie de la croissance démographique, surtout sous l’effet de l’exode rural. La population est jeune, les moins de 15 ans représentent plus de 47% de la population qui a été multipliée par 4 depuis l’indépendance. L’agriculture est dominée par les cultures sous pluie : cultures vivrières de mil, riz, maïs ou cultures commerciales, arachide, coton, canne à sucre. La quasi-totalité de l’industrie est localisée dans la région de Dakar. Le tourisme est un atout majeur dans le développement économique, premier pourvoyeur de devises et d’emplois. Des textes clairs, des cartes bien documentées et facilement lisibles, réalisées par des spécialistes, universitaires et chercheurs. Une excellente base pour étudiants, universitaires et tous ceux désirant avoir une documentation spécialisée.

Les participants ont également noté des différences entre les facteurs de stress auxquels sont confrontés les résidents ruraux et urbains et qui peuvent mener à la maladie mentale. Alors que les communautés peuvent préférer les guérisseurs et les traitements traditionnels, la pauvreté et les changements sociaux rapides rendent problématique le fait que les systèmes traditionnels portent le poids de la prise en charge des malades mentaux. Ces formations sont affectées par une zone de cisaillement régionale (la principale zone de courant transversal, MTZ), qui est orientée NNE-SSW; les forages sont parfois très productifs dans les formations affectées.-}