Cartographie des Emotions. Propositions Linguistiques et Sociolinguis Tiques PDF

Cela signifie, par exemple, qu’ils comprennent ce que les autres disent, identifient les objets et les événements de la même manière, trouvent ou ne trouvent pas de comportement approprié dans certaines situations, créent des objets, des textes et des discours que les autres membres du groupe trouvent. significatif, et ainsi de suite.


La linguistique se penche sur les émotions afin de décrire les moyens langagiers de les exprimer ou de les représenter, tant au niveau de la structure de la langue que de l’interaction dans le discours. Par là même, elle met en exergue l’ubiquité des émotions dans le langage.
Les contributions du volume Cartographie des émotions s’attachent à mettre à plat les liens entre langues et émotions. Elles cherchent à catégoriser, délimiter, appréhender les affects pour mieux comprendre les enjeux linguistiques et sociolinguistiques de l’expression émotionnelle. On observera ainsi les champs lexicaux et les différents réseaux sémantiques qui s’y mettent en place, les combinatoires lexicales dans de grands corpus, les stratégies intonatives et syntaxiques auxquelles les locuteurs ont recours, les différences et les ressemblances entre les langues au niveau de l’expression des émotions, ainsi que la dimension pragmatique de l’expression émotionnelle et son impact sur les discours et leur interprétation.
L’ouvrage ne s’adresse pas seulement aux étudiants et chercheurs en sciences du langage, communication, sociologie, traductologie, mais aussi à tous ceux qui travaillent sur l’interface émotion et communication et que passionne la complexité du langage et des langues.

Fabienne H. Baider, docteur de l’université de Toronto (1999), enseigne depuis 2001 à l’université de Chypre où elle est associate professor (HDR) en linguistique française. Elle travaille d’une part dans une perspective sociologique en analyse de discours, spécifiquement en ‘language and gender’, d’autre part dans une perspective cognitive en sémantique (sémantique du genre et sémantique des émotions).

Georgeta Cislaru est maître de conférences en sciences du langage à l’université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 et chercheure au Syled-CLESTHIA. Elle mène des recherches sur la dénomination, le sens et la référence dans le champ de la sémantique et de l’analyse de discours. Elle s’intéresse aux rapports entre sens et discours, à la contextualisation et à la dimension socio-cognitive de la signification.

Compte tenu du nombre limité d’études dans ce domaine, il est difficile de tirer des conclusions définitives. Comment les connaissances implicites et explicites sont-elles représentées dans l’esprit et, finalement, dans le cerveau? Les études examinées dans cette section ont porté sur l’association entre le langage oral et les résultats en lecture, le rôle de la langue parlée à la maison dans le développement de l’alphabétisation émergente et la relation entre les capacités émergentes d’alphabétisation et les résultats ultérieurs en lecture.-}