Considérations sur la liberté de la presse, et de l’insuffisance des lois répressives à cet égard PDF

Les pressions combinées des héritages du colonialisme, du modèle de développement stalinien et des restrictions imposées par l’impérialisme de la guerre froide se sont avérées impossibles à transcender. « Un sous-produit accessoire du processus était que la gauche, au nom du socialisme, était subvertie », note Harris, « et se penchait sur les tâches de soutenir et de défendre le processus d’accumulation du capital national au nom de la libération nationale.


Considérations sur la liberté de la presse, et de l’insuffisance des lois répressives à cet égard, adressées à MM. les membres de la Chambre des Députés, par L. Léger
Date de l’édition originale : 1822

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

La transition de CNE a été liée à ces développements, mais encore trop simpliste une vue ne doit pas être prise. Il semble que la plupart des autres ont vu l’utilisation de la force israélienne à Entebbe pour libérer les otages israéliens d’une mort certaine alors qu’ils étaient sous la garde armée, etec. (avec le début d’une « attaque armée ») comme un cas de légitime défense en vertu de l’article 51. Mais un peu plus tard, dans un passage extraordinaire, D-503 revient sur le sujet, et maintenant le même argument et l’imagerie deviennent à la fois plus spécieux et plus convaincants.-}