Dans l’asile de nuit, suivi de ‘Lettres de ma prison’ PDF

Au programme musical et littéraire, les détenus semblent apprécier les bonnes choses et montrent souvent beaucoup plus de goût et de jugement en applaudissant que ce qu’on voit parfois à l’opéra ou dans d’autres divertissements parmi les soi-disant personnes sensées. (L.A. Times).


En toute chose, Rosa Luxemburg répugnait à la tiédeur. S’emparant d’un fait divers (l’empoisonnement mortel d’une centaine de miséreux par de la nourriture avariée, dans un asile de nuit berlinois), Rosa Luxemburg dénonce, avec verve et passion, la logique d’un système qui assure dans le même temps la prospérité indécente d’une poignée de privilégiés et jette dans la misère noire une frange croissante du peuple. C’est l’indifférence générale qui en couvre les forfaits. Un texte d’une actualité brûlante.

Les » Lettres de ma prison » sont adressées à Sonia Liebknecht, la compagne de Karl Liebknecht.

Beaucoup de ces personnes sont séparées des enfants et des conjoints. Un jour, je me suis assis à côté de Mlle Grady et Mlle Grupe, et les ai entendus lui dire des choses parfaitement viles pour appeler Mlle McCarten. Pour chaque dictature, le moment critique arrive avec la réapparition de l’autonomie humaine et l’émergence de liens sociaux qui ne bénéficient pas de sanction officielle.-}