Ingénierie logicielle orientée services et auto-adaptation: Adaptation dynamique basée sur une approche mixte composant/agent PDF

Pour résoudre ce problème, une solution générique déploie un système d’arrangement de décision redondant.


Adapter, intégrer et coordonner à la volée les services disponibles sont aujourd’hui soucis centraux de recherche. Cet ouvrage ouvre une voie à une adaptation contextuelle, relative aux conditions environnementales (qualité de service, disponibilité sur le réseau), la plus dynamique et autonome que possible. D’une part, un modèle de composants adaptables est proposé, s’appuyant sur les principes d’abstraction et de variabilité, et doté d’une définition sémantique fine permettant une interprétation automatique par des agents logiciels. D’autre part, un processus d’adaptation dynamique dirigé par des agents logiciels accompagne la démarche (analyse des besoins, découverte et sélection de composants, adaptation de composants). L’approche vise à intégrer les avantages connus des paradigmes composants et agents. Des entités logicielles possédant la structuration et les qualités de réutilisation des composants logiciels et évoluant de manière autonome et flexible à l’instar des agents logiciels sont ainsi spécifiées. Les propositions sont éprouvées au travers de notre participation au projet européen ELeGI.

Modèles de propagation; partage de spectre; les normes IEEE 802.p et DSRC. Les fondements techniques et les algorithmes nécessaires à la mise en œuvre de systèmes de simulation distribués utilisant le HLA seront présentés. Il est montré que Nash Q fournit l’efficacité pour obtenir l’équilibre sur Q-learning mono-agent.-}