La guerre d’Algérie vue par l’ALN 1954-1962 : L’armée française sous le regard des combattants algériens PDF

L’Algérie s’est affirmée avec force en tant que médiateur dans le conflit, soulignant peut-être son influence régionale croissante.


« Guerre des images », c’est ainsi que la guerre d’Algérie a souvent été qualifiée. Il est vrai que les belligérants se sont aussi affrontés à coups de stéréotypes à travers articles de presse, tracts et autre propagande. En incarnant leur adversaire, en redéfinissant l' » autre « , l' » ennemi  » par rapport à eux, c’est leur propre identité que les combattants algériens construisaient, afin d’acquérir force et crédibilité. Cet ouvrage montre la diversité, parfois l’hétérogénéité des représentations de l’adversaire français. Car le regard des membres de l’ALN n’est pas le même selon qu’il s’agit du colon, du soldat de l’armée de métier, du jeune appelé ou des civils demeurés en France. Et si l’image du soldat français a évolué au fil des « événements » ou de la guerre d’indépendance, le passé colonial a nécessairement joué un rôle non négligeable dans sa construction. Ce livre est construit autour des précieux témoignages de soixante-dix-neuf anciens combattants de l’ALN-FLN originaires de la wilaya 3 (Kabylie) qui viennent étayer archives françaises et algériennes et combler ainsi le silence des hommes qui ont vécu ce conflit. Pour la première fois, le jeu des représentations est ici inversé et c’est enfin la vision du combattant algérien sur son adversaire d’alors qui est explorée. Témoignages et jeu des regards croisés dressent ici un pont entre les deux rives de la Méditerranée, une voie vers une compréhension mutuelle.

Pourquoi, par exemple, Paupert et Amrouche pensent-ils que l’histoire algérienne était à un moment semblable à la fin de l’ancien régime français? L’auteur appelle pragmatiquement les penseurs qui prendront l’Afrique telle qu’elle est en ce moment, avec l’hérité et l’assimilé. Il y a une forte croyance que le nom Ain Zaatout a été créé par l’administration coloniale française à la première moitié du 20ème siècle.-}