Le Goût de la conversation PDF

Je vais juste faire quelque chose, parce que je me soucie d’eux.


La conversation n’est pas seulement un passe-temps agréable destiné à nous délasser du travail ou à nous divertir de nos tracas, mais tout autant une occasion d’entrelacer notre existence à d’autres que nous, en toute liberté et selon notre humeur. Nous y découvrons notre capacité à plaire, et aussi à savoir écouter. Mais alors, comment la distinguer du dialogue ou de l’entretien ? La correspondance et la causerie ne sont-elles pas des formes plus achevées de la conversation ? Pouvons-nous converser avec Dieu, avec les poètes disparus, entre amoureux, et dans quelles conditions ? A quels signes reconnaître l’horrible bavardage ? Comment éloigner les goujats, les fâcheux, les êtres suffisants qui, dans leur complétude, n’ont rien à attendre de nous, les ironistes aussi, à la froideur dérangeante ? Dans cette satire joyeuse de nos temps de  » communication « , Pierre Sansot poursuit son projet singulier, récemment marqué par un Bon usage de la lenteur, de la marche ou de la séduction. De cette conversation ordinaire qui n’est pas l’apanage de quelques nantis, nul n’est exclu, à condition d’apporter son écot, en l’occurrence des phrases, des pensées, des élans de l’esprit qui lui appartiennent en propre

C’est un projet de ServiceSpace, un effort entièrement dirigé par des bénévoles qui vise à autonomiser les efforts de l’économie du don. Et les gens qui viennent nous disent que c’est vraiment vrai. Un goût d’harmonie encourage les collègues à partager de la nourriture et des histoires de différents milieux culturels en milieu de travail.-}