Les contes au coeur de la thérapie infirmière: Psychiatrie et conte thérapeutique PDF

Après un bref survol de l’IFS, de l’EMDR et de la neurobiologie traumatisée, nous suivrons un modèle neuro-séquentiel d’art, en commençant par la respiration consciente et les mudras bilatéraux de la main, menant au gribouillage bilatéral et à l’histoire du gribouillage. nos pièces grâce au collagage informé par IFS.


Comment comprendre l’agressivité d’une personne et quel comportement adopter face à elle ? Quel sens donner à un comportement régressif et comment y réagir ? Comment être en empathie tout en gardant une juste distance ? Comment gérer les résonances personnelles qui s’éveillent face à certains patients ?
Les contes ont cette incroyable capacité d’aider à résoudre de grands conflits intérieurs avec douceur.
A une époque où l’on tend de plus en plus à rationaliser le soin, cet ouvrage propose au lecteur un véritable voyage au cœur de la thérapie infirmière dans sa dimension la plus humaine : celle du soin relationnel centré sur la personne.
Par son langage simple et son approche à la fois ludique et pédagogique, ce livre aide le lecteur à comprendre quelques-unes des problématiques les plus fréquemment rencontrées en psychiatrie : situations de deuil, passage à l’acte, phobie sociale, violence, troubles dépressifs, troubles alimentaires.
Chaque chapitre de ce livre relate ainsi l’histoire d’un accompagnement particulier et unique et se clôt par le conte imaginé par l’auteur et utilisé à un moment-clé du parcours thérapeutique.
Le lecteur trouvera dans cet ouvrage des contes qu’il pourra réutiliser mais aussi une méthode pour construire un conte thérapeutique sur mesure.

Cet ouvrage propose au lecteur un véritable voyage au cœur de la thérapie infirmière dans sa dimension la plus humaine : celle du soin relationnel centré sur la personne.
Chaque chapitre de ce livre relate ainsi l’histoire d’un accompagnement particulier et unique et se clôt par le conte imaginé par l’auteur et utilisé à un moment-clé du parcours thérapeutique.

Mais pour moi, la question primordiale est que, si nous espérons gagner la guerre contre la psychiatrie (et je ne m’excuse pas pour le terme), nous devons profiter de toute l’aide que nous pouvons obtenir. Le public ne veut pas d’un «plus grand succès de la dépression». Le dernier livre erre finalement dans des conclusions assez étirées, à mon avis, mais est toujours un exposé intéressant de la «industrie» de transformation.-}