Lettres de la Religieuse Portugaise (fin du XVIIe siècle) PDF

Les couvents et les monastères possédaient des terres et étaient économiquement très productifs.


Les « Lettres portugaises traduites en français » ont paru, sans nom d’auteur, le 4 janvier 1669, chez le libraire Claude Barbin, « au Palais, sur le second perron de la Sainte-Chapelle ». L’auteur en serait un certain chevalier de Guilleragues, dont on ne connaît que ce seul texte.

L’abbé Peramiho en Tanzanie a été transformé en séminaire régional pour le clergé indigène du diocèse, bien que la prise de novices indigènes dans le monastère ne se soit développée que lentement. Son histoire continue d’être populaire dans les cercles littéraires européens. Connu comme « O Judeu » (« Le Juif »), Silva avait été converti de force au christianisme dans la vingtaine; ses thèmes satiriques ont attiré la condamnation de l’Inquisition, et il a été exécuté dans un auto-da-fe («acte de foi») à Lisbonne en 1739.-}