Marie Marguerite: Sauvagesse et esclave en Nouvelle-France PDF

Il disparaît sous le couloir électrique, mais peut passer sous la piste cyclable et descendre vers la rivière.


Ce roman dévoile un aspect méconnu de l’histoire de la Nouvelle-France : l’esclavage vécu par des Amérindiens et des Noirs. À l’automne 1740, Marie Marguerite, jeune Amérindienne de 22 ans, éprise d’un ancien coureur des bois, est enfermée dans la prison de Québec. Son maître, le chevalier Dormicourt, l’accuse de vol, d’ivrognerie et de libertinage. Afin, dit-il, de protéger les bonnes mœurs, il projette de l’exiler aux Antilles où elle sera vendue. Mais peut-être a-t-il une autre raison, moins avouable, de l’éloigner ?
La jeune femme ayant déjà été affranchie, des jésuites trouvent injuste le sort qu’on lui réserve et décident de lui venir en aide. Ils retiennent les services d’un praticien, chargé de contester sa condition d’esclave. Cette opposition, qui se rendra jusque devant le Conseil supérieur, la plus haute instance judiciaire de la colonie, scandalise une partie de la population, notamment les propriétaires d’esclaves qui craignent que leurs droits soient menacés.
Ce procès sans précédent déchaîne les passions dans toute la Nouvelle-France. Qu’adviendra-t-il de Marie Marguerite ? La question est sur toutes les lèvres…

Malgré ce qu’on nous a enseigné à l’école, la bataille des plaines d’Abraham n’a rien arrangé. Ses quatre enfants de Thomas étaient: Dorothée, qui s’est mariée en France avec le comte Fabian d’Albergati. Un troisième frère, Moses Tennisco (aka Tenisco) est décédé le 27 juin 1917, outre-mer servant avec le 107ème bataillon de pionniers de la CEF.-}