Mesurer les évènements de vie en psychiatrie PDF

Ces mesures sont destinées à être utilisées par des professionnels de la santé mentale qualifiés et des chercheurs.


Divorce, perte d’un proche, chômage, déménagement, maladie grave, etc. : ces événements de vie de multiples formes peuvent être considérés comme l’un des facteurs déclencheurs ou précipitants entrant dans la genèse des pathologies psychiatriques, s’inscrivant dans un contexte et s’associant à des facteurs de vulnérabilité diverse. La genèse du lien de causalité entre événements de vie et psychopathologie est complexe à décrire même si des progrès majeurs ont été réalisés au niveau méthodologique (échelles, questionnaires d’évaluation) qui permettent de mieux mesurer leur impact. Le but de cet ouvrage est de sensibiliser à l’approche rigoureuse de leur mesure dans la recherche en psychiatrie : les principaux questionnaires et échelles les plus utilisés y sont détaillés, ainsi que la méthode à suivre pour une passation de qualité, et comparés (avantages et limites à la fois théoriques et pratiques). Une attention toute particulière est accordée à la LEDS (Life Events and Difficulties Schedule), considérée comme l’outil le plus performant. Des exemples d’études réalisées en psychiatrie, essentiellement avec la LEDS, sont présentés dans un second temps, concernant l’alcoolo-dépendance, les troubles de l’humeur (dépression et trouble bipolaire), le syndrome de stress post-traumatique, les troubles anxieux et la schizophrénie.

Cela est particulièrement vrai lorsque nous avons combiné les diagnostics dans un groupe plus large. Pour les adultes et les enfants âgés de 11 ans et plus, il existe des formulaires courts avec 25 articles et des versions complètes avec 220 articles. Une version complète pour les informateurs est également disponible. À la vague 4, l’expérience d’un traumatisme avant l’âge de 16 ans a été évaluée. 38, 39 Quatre domaines de traumatisme ont été évalués: abus sexuel, abus physique, violence verbale et traumatisme de séparation.-}