Protestants d’Alsace et de Moselle PDF

Les services y sont toujours tenus en français selon la tradition réformée tous les dimanches à 15h.


L’Alsace et la Moselle, connues aujourd’hui pour leur climat de paix confessionnelle et de tolérance ont aussi traversé de nombreux conflits religieux et politiques au cours des siècles. La carte confessionnelle de la région en garde encore des traces aujourd’hui et le statut local des cultes est une particularité intéressante. Le protestantisme est ici bien implanté. Le luthéranisme venu d’Allemagne et le calvinisme venu de France et de Suiise ont évolué de manière originale jusqu’à devenir l’une des caractéristiques de l’identité particulière de l’Alsace et de la Moselle, au carrefour européen des cultures latines et germaniques. Aujourd’hui, les églises reformées et luthériennes d’Alsace et de Lorraine se présentent au visiteur de la région sous leur meilleur jour : celui, qui d’hier à aujourd’hui, décrit cette étrange alchimie par laquelle les paroisses, oeuvres et mouvements protestants participent à la vie sociale, économique et culturelle.

Parce que la région était allemande en 1905, lorsque la France a adopté une législation majeure séparant l’église et l’État – une politique connue sous le nom de laïcité, généralement traduite en laïcité – le gouvernement local continue à s’impliquer dans les religions établies, offrant une grande variété de l’éducation dans les écoles publiques. La musique a été crédité de peu de documentation à la fois à Claude Goudimel et Louis Bourgeois. Il existe également un dialecte établi depuis longtemps en Lorraine.-}