William G. Ouchi – Du contrôle à la théorie Z : un cadre conceptuel PDF

Le modèle de Benziger utilise cette représentation du cerveau (vue de dessus, le haut est devant) et les définitions sommaires ci-dessous.


Le Pr William Ouchi est né à Honolulu en 1941. Il reçoit son MBA à Stanford en 1965 et son PhD de business administration à Chicago (1972). Depuis 1979 il enseigne à UCLA à la Anderson Graduate School of Management où il est aujourd’hui « Sanford & Betty Sigoloff Professor in Corporate Renewal ». Il est l’auteur d’un succès mondial, Theory Z, qui fut un des ouvrages phares des années 1980 où le management japonais se découvrait. Membre de nombreux conseils d’administration, il est aujourd’hui très impliqué dans l’action en faveur de l’éducation, notamment vis-à-vis des minorités. Il est conseiller du gouverneur de Californie pour ces dossiers.

Le contrôle est la clé du fonctionnement des organisations, il est la source de leur configuration d’ensemble. C’est par les modalités de leur contrôle qu’on peut les comprendre et en faire la théorie. Voilà ce que le parcours intellectuel de William Ouchi manifeste, en le conduisant à associer la macrosociologie de Durkheim à la théorie des organisations et aux sciences de gestion en général.

Références Abernathy, W. J. (1978). Le dilemme de la productivité. Voici les quatre orientations conscientes (hormis l’extraversion et l’introversion qui seront ajoutées au modèle plus tard). Essentiellement, il se concentre sur le lien entre le contrôle des intrants et la performance.-}